Diamants sans conflit, éthique ou responsable ?



Bien qu’il émerveille par sa brillance et son scintillement, le commerce du diamant est souvent associé à de grands enjeux sociaux et environnementaux. Les répercussions de l’industrie du diamant se font à différentes échelles et il est primordial d’en comprendre les différentes composantes.

 

Évidement, cette section vise à faire un survol et non une étude approfondie sur le sujet. C’est pourquoi nous subdiviserons ce volet en deux catégories distinctes : Les diamants sans conflit et les diamants responsables.



Diamants sans conflit, un diamant éthique ?


Étant vendu à niveau mondial, plusieurs activités illégales concerne le commerce du diamant. La principale d’entre elles se rattache au financement de groupes rebelles qui visent à faire la guerre aux gouvernements de certains pays. Heureusement, il y a de cela bientôt deux décennies, le Processus Kimberley fut créé pour instaurer un système qui vise à mieux contrôler le commerce du diamant.



Qu’est ce que le Processus Kimberley?


C’est une technique qui a été développé en l’année 2000 lors d’une rencontre en Afrique. Effectivement plusieurs organisations telles que les Nations Unies, l’Union Européenne, le Conseil mondial du diamant (WDC), et les gouvernements de différents pays (54 au total), font aujourd’hui parti du Processus Kimberley.

Le Processus Kimberley a pour mission de faire de la prévention en ce qui concerne le commerce illégal des diamants. En ce sens, lors de l’extraction de tout diamant et donc à son état brute, nécessite un certificat d’authentification. Ce certificat à pour but d’accompagner à toutes les étapes (de la transformation à la vente) le dit diamant, et de le qualifié comme sans conflit.

Ainsi, tous les pays faisant parti du Processus Kimberley se doivent de faire des échanges commerciaux de diamants seulement avec les pays membres.

Cette procédure a pour but de régularisé et contrôler les échanges internationaux.



Pourquoi est-ce important qu’un diamant soit sans conflit?


La raison pour laquelle le Processus de Kimberley a été créé est bien simple. L’extraction des diamants se fait dans de nombreux pays développés et sous-développés. Étant un marché mondial d’une très grande valeur, certaines activités illégales ont commencés il y a de cela quelques décennies. Que ce soit des mines illégales ou des vols de marchandises dans des cargos, les diamants de sang (diamants de conflit) servent généralement à financer des activités de guerres contre les gouvernements, menées par des groupes de rebelles. Ces activités illégales exploitent autant des hommes, femmes et enfants de villages à proximité des mines. Les atrocités reliées à ce commerce vont jusqu’à la mortalité de nombreux travailleurs, d’où le nom diamants de sang.

Depuis sa mise place, le Processus de Kimberley a créé un système d’échanges commerciaux fonctionnel pour prévenir ces illégalités. Cette méthode a connue un succès significatif concernant la quantité de diamants de conflits retrouvés sur le marché.

À titre d’exemple, la Sierra Leone a connu une augmentation de $1,2 millions à $140 millions dans ses exportations légales de diamants entre les années 1999 et 2005. Pour toutes ces raisons, à la Bijouterie Langlois nous vous assurons l’authenticité de nos diamants comme étant sans conflit.

 

Nous trouvons essentiel que nos pierres resplendissent de l’extérieur comme de l’intérieur, n’étant pas un financement pour les guerres des groupes de rebelles.



<h3 >Diamants éthiques ou responsables?

À ne pas confondre avec le diamant sans conflit, le diamant responsable concerne un autre volet important de ce précieux commerce. Plus difficiles à identifier et trouver, les diamants qui sont extraits de façons éthiques comportent plusieurs éléments intéressants.

Tout d’abord, il défend les droits de l’homme. Comme mentionné précédemment, l’extraction minière du diamant peut être reliée à un système d’exploitation des communautés voisines des mines. Malheureusement, ce sont les hommes, les femmes et les enfants qui seront touchés par les mauvaises conditions de travail.

De plus, nous regardons le côté économique que le commerce du diamant apporte sur ces communautés (infrastructures, emplois, ressources, etc.). En ce sens, s’assurer que les compagnies minières aient un impact positif, sur le bon fonctionnement et développement des pays producteurs de diamants.

Ce point apporte un aspect bien important de l’industrie du diamant, la traçabilité. Qu’est-ce que ça implique? Pouvoir confirmer que les diamants proviennent de mines avec des pratiques éthiques et responsables.

Et finalement, le dernier mais non le moindre, la protection de l’environnement. L’extraction des diamants se faisant sous terre, nécessite plusieurs machineries et évidement occupe un vaste territoire. Les conséquences de l’industrie ont ainsi une incidence évidente sur l’environnement. C’est pour cette raison qu’il est crucial d’encourager l’implantation de méthodes de travail durables.

Dû à toutes les étapes du processus de transformation du diamant à niveau mondial, il est très difficile d’authentifié les diamants responsables. À la Bijouterie Langlois, nous sollicitons les experts de plus grande confiance lorsque nous achetons nos pierres et nous souhaitons une transparence avec notre clientèle. Ainsi, les seuls diamants que nous pouvons confirmer la totalité de ces points sont les diamants canadiens, à quelques exceptions.

 
Création site web et référencement